Profession Banlieue

Profession Banlieue, centre de ressource en Seine-Saint-Denis

Profession Banlieue

Politique de la ville en Seine-Saint-Denis

Recherche d'information par mot-clé en saisie libre
Recherche d'information par mot-clé choisi dans une liste

Textes et rapports officiels

 >

Avis du Conseil national des villes

Avis du Conseil national des villes sur l’image des quartiers dans les médias, le fonds de participation des habitants et la prévention de la (des) radicalisations

Ces trois avis du 22 juin 2016 ont été remis à Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et à Hélène Geoffroy, secrétaire d’État en charge de la politique de la ville suite à la lettre de saisine du ministre, envoyée aux deux présidents du CNV en décembre 2015.

  • L’image des quartiers dans les médias
    L’objectif d’améliorer l’image des quartiers prioritaires, de leurs habitants et des actions qui s’y développent par eux et pour eux, revient à demander que le reflet soit raisonnablement fidèle à la réalité, avec le souci que leurs habitants s’y reconnaissent et que les quartiers soient ressentis, par-delà leur situation, comme participant de la vie urbaine générale et de la communauté nationale.
    Les préconisationsde cet avis se déclinent en quatre axes complémentaires : former, intégrer, donner à voir et mesurer.
     
  •  Le fonds de participation des habitants (FPH)
    Dans cet avis, le CNV rappelle la finalité première de ce dispositif, à savoir « un soutien financier rapide à un projet non programmé ». Il s’agit, souligne-il,  de « donner un coup de pouce à de petits collectifs d’habitants afin de les inciter à prendre des initiatives, à s’auto-organiser, à apprendre à monter un projet et le présenter, à le réaliser, aussi modeste soit-il ». L’avis insiste sur l’intérêt du FPH et sa pertinence, et préconise que les préfets incitent à son déploiement dans tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
     
  • Prévention de la (des) radicalisation(s)
    Dans cet avis, le CNV a identifié quatre axes stratégiques, qu’il estime « incontournables » dans l’élaboration des plans d’actions locaux de prévention de la radicalisation : l’éducation des enfants et notamment le respect de l’égalité filles-garçons ; la formation des acteurs de premier rang ; le renforcement des liens entre les parents et les enfants pour un dialogue à renouer et l’adaptation et le renforcement de la présence sociale « sur le terrain ».
     
Revenir à la liste

Profession Banlieue - 15, rue Catulienne - 93200 Saint-Denis - Tél. : 01 48 09 26 36 - Fax : 01 48 20 73 88 - profession.banlieue@wanadoo.fr